12 bons réflexes pour soulager les hémorroïdes - Communication Libre
22 janvier 2021

12 bons réflexes pour soulager les hémorroïdes

Quand le seul exercice de la journée consiste à passer de la position assise devant l’ordinateur à la position assise dans le canapé et que la chaleur fait souffrir nos veines, vous avez toutes les conditions requises pour souffrir d’une crise d’hémorroïdes. Voici ce que vous pouvez faire pour soulager les symptômes.

Les hémorroïdes, c’est quoi exactement ? Ce sont des paquets de veines présents au niveau du rectum. À l’état normal, ce réseau veineux sert à assurer la continence. Le langage populaire désigne par ce terme l’ensemble des troubles qui touchent ces vaisseaux : il s’agit en fait d’une insuffisance veineuse.

Quels sont les symptômes ? Une douleur le plus souvent, des saignements au moment des selles, un gonflement des veines avec parfois une sensation de pesanteur, des démangeaisons. Plus rarement, un suintement

 Levez-vous souvent de votre siège au bureau et faites quelques pas à l’extérieur afin de relancer la circulation sanguine. Marchez d’un bon pas, cela stimule les intestins paresseux et renforce les muscles de la région anorectale.

Ne restez pas trop longtemps assis(e) aux toilettes. Dans cette position, les muscles de l’anus se relâchent.

Après être allé à la selle, nettoyez la région anale. Utilisez du papier humidifié avec de l’eau ou mieux, avec de la lotion à l’hamamélis. Vous pouvez aussi opter pour des lingettes de bébés sans alcool et jetables.

Lavez-vous en utilisant un savon très gras, sans tomber dans l’excès d’hygiène responsable d’irritation. Pour vous sécher – l’humidité aggrave l’irritation.

Osez le bain de siège froid. Cela peut diminuer la congestion et soulager l’inflammation. Au fond de la baignoire ou une bassine, restez assis entre 5 et 15 mn. Si vous en avez le courage, appliquez localement un gant de toilette rempli de glaçons.

Ce n’est pas le moment de voyager en avion : la pressurisation de l’appareil s’accompagne d’une baisse de la pression d’oxygène dans le sang qui risque d’aggraver vos soucis.

 Faites une compresse de marronnier d’Inde. Faites bouillir 1 l d’eau avec 40g d’écorce et de fruits du marronnier d’Inde. Laissez infuser une dizaine de minutes. Appliquez en compresse sur les parties atteintes.

Buvez une tisane d’hamamélis. La plante a des  propriétés anti-inflammatoires et limitent les saignements. Faire infuser 1 cuillerée de feuilles d’hamamélis pour 1 tasse à thé d’eau frémissante pendant 5 à 10 minutes. Boire 1 à 3 tasses par jour. jour.

Les aliments à éviter : les épices qui piquent et qui chauffent (piment, curry, paprika, poivre, wasabi), car elles accentuent la dilatation des veines. Mais aussi le riz blanc, les sucreries, le café et l’alcool.

Les aliments à privilégier : ceux qui aident à lutter contre la constipation, facteur de risque hémorroïdaire : fruits et légumes pour leurs fibres végétales, produits céréaliers complets et semi-complets, légumineuses. sans pour autant se trouver dans une situation de diarrhée irritante, elle aussi facteur de risque d’hémorroïdes. Et buvez beaucoup d’eau, tout au long de la journée.

Le remède de grand-mère. Pour un soulagement rapide, appliquer directement du miel de châtaignier (pour ses bienfaits sur la circulation) sur la partie à traiter et masser délicatement, plusieurs fois par jour.

Des pommades et/ou des suppositoires peuvent être utilisés, mais pas plus d’une semaine sans avis médical. Les pommades calment les hémorroïdes externes, les suppositoires agissent davantage sur les localisations internes.

Consultez le médecin si… les symptômes (douleur, brûlures) deviennent difficiles à supporter, si cela s’accompagne d’une constipation ou de fièvre, si les selles sont noires mais aussi si les crises reviennent fréquemment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *