Comment réduire le Stress?

SANTÉ – Comment se manifeste votre stress? Pour certains, un battement de cœur qui s’accélère ou un léger sentiment de malaise suffisent à leur faire savoir qu’ils commencent à être angoissés ou dépassés. Mais de la même façon qu’une petite vexation de la part de votre chef ou une mauvaise nouvelle familiale peut faire monter vos hormones de stress et augmenter rapidement votre tension artérielle, vous avez le pouvoir de tout remettre à zéro presque instantanément.

Quand nous sommes stressés, les hormones comme le cortisol inondent notre système, produisant une réaction de « survie » pendant laquelle notre rythme cardiaque augmente, notre respiration se fait plus lourde (nécessitant donc plus d’oxygène) et nos vaisseaux sanguins se resserrent.

Voici donc pour votre bénéfice personnel, une traduction libre et une adaptation de quelques comportements utilisés par des gens performants afin de réduire le stress :

1. Respirer

Ah! Ce n’est pas un mythe, la respiration influe réellement sur le stress et ses symptômes. En prenant tout simplement quelques instants pour respirer profondément, vous arriverez à vous calmer rapidement. Retirez-vous dans un endroit calme, posez une main sur votre ventre et inspirez profondément par le nez en comptant lentement jusqu’à quatre. Expirez ensuite par la bouche, toujours en comptant jusqu’au chiffre quatre. Ressentez l’air qui entre dans vos poumons, concentrez-vous sur le souffle dans votre bouche…

2. Cultivez la gratitude

De récentes études indiquent que les personnes éprouvant davantage de reconnaissance pour la vie et ce qu’elle a à offrir vivent un niveau de stress significativement moins élevé. Entretenir la gratitude aide à avoir une humeur plus stable, augmente votre niveau d’énergie et votre bien-être. Prenez chaque jour le temps de ressentir de la gratitude pour les bonnes choses présentes dans votre vie. Cela aura un impact significatif sur votre niveau de stress.

3. Marcher en pleine conscience

Sortez prendre l’air pendant 5 minutes top chrono. Toutefois, l’exercice ne s’arrête pas là : vous devrez marcher tranquillement en portant attention à toutes les sensations qui stimulent vos sens, par exemple la lourdeur de vos pas, le vent sur votre visage, le tissu de vos gants sur vos mains, le chant des oiseaux ou encore les petites roches sur le trottoir.

4. Restez positif !

Les pensées positives aident à réduire le stress en redirigeant le cerveau vers une idée, une situation, une chose qui est complètement dénuée de stress. Il est important d’aider votre cerveau à fixer consciemment son attention sur quelque chose de positif. Lorsque la journée se déroule normalement, que votre humeur est stable, que tout va bien, c’est relativement facile de demeurer positif. Toutefois, lorsque les choses se passent moins bien, il faut pouvoir se sortir du tourbillon des pensées négatives en identifiant un élément positif de la journée. Cela peut être quelque chose de très simple, un projet à venir, un évènement positif récent. L’important est d’avoir une idée, une situation vers laquelle vous pourrez orienter votre attention si les choses se passent moins bien.

5. Ecoutez de la musique

Cette expérience, on a tous pu la faire : écouter de la musique nous déstresse ! Que ce soit une chanson rythmée dans la voiture en rentrant d’une journée de travail stressante ou un album relaxant en prenant un bain.

Il a d’ailleurs été prouvé qu’écouter de la musique est bénéfique pour les patients souffrant de stress et d’anxiété associés à une maladie cardiaque.

D’autres études ont également montré que la musicothérapie pouvait réduire le stress psychologique chez les femmes enceintes et chez les patients sous assistance respiratoire.

6. Mangez une banane (ou une pomme de terre !)

Le potassium aide à réguler la tension artérielle, qui monte en période de stress. Certaines personnes trouvent que manger une banane lorsqu’elles sont stressées les aides à retrouver de l’énergie et à se reprendre. Et la recherche a montré que cela peut protéger votre corps des effets négatifs du stress, par exemple un risque accru d’attaques ou de crises cardiaques. L’American Psychological Association le recommande pour éviter également les dommages physiques du stress.

7. Limitez la caféine 

Boire des boissons contenant de la caféine (café, cola, boissons énergisantes) entraîne la production d’adrénaline. L’adrénaline est à la source de la réponse « fight-or-flight », un mécanisme de survie qui nous force à rester debout et combattre ou à battre en retraite lorsque l’on fait face à un trop grand danger. La réponse « fight-or-flight » passe outre la pensée rationnelle en faveur d’une action plus rapide. C’est parfait lorsqu’un ours vous attaque mais ça n’est pas extra lorsqu’il s’agit de répondre à un courriel. Lorsque que la caféine met votre cerveau et votre corps en état d’alerte et de stress, les émotions prennent le contrôle de vos comportements. Le stress causé par la caféine n’est pas intermittent et il demeure longtemps présent avant de quitter votre corps. 

8. Dormez !

Il est impossible d’insister suffisamment sur l’importance du sommeil afin d’augmenter votre intelligence émotionnelle et de réduire le niveau de stress. Lorsque vous dormez, votre cerveau se recharge littéralement. Il parcourt la mémoire de votre journée et il enregistre ou supprime certains souvenirs afin que vous puissiez vous réveiller alerte et avec l’esprit clair. Votre auto-contrôle, votre attention et votre mémoire est réduite lorsque vous n’avez pas suffisamment de sommeil ou lorsque votre sommeil est de mauvaise qualité. La privation de sommeil augmente la sécrétion de l’hormone du stress même en l’absence d’agent stresseur. Les projets stressants vous donnent parfois l’impression que vous n’aurez pas le temps de dormir correctement. Toutefois, avoir une bonne nuit de sommeil est la meilleure chose à faire afin de vous permettre de garder le contrôle de la situation.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *