ÊTRE HEUREUX OU HEUREUSE EN COUPLE, C’EST POSSIBLE !

Bonheur conjugal à la « clinique du bonheur ».

Les échecs amoureux sont souvent la conséquence de manifestations de traumas liés à votre vie affectives. Edwige a aujourd’hui 36 ans. Elle pense que tous les hommes jeunes de sa génération sont des « briseurs de cœur ». Ils manquent de sérieux pour s’engager dans une relation amoureuse stable qui va durer dans le temps. Edwige a connu ses premières relations intimes à 20 ans parce qu’elle s’était faite le vœu de connaître sexuellement un seul homme dans sa vie. Mais hélas ! Son premier amoureux l’a quitté du jour au lendemain sans une explication valable. Cette rupture a réveillé de fortes émotions en elle. Elle se souvient que sa maman l’avait aussi abandonnée à 5 ans pour un autre homme que son papa, un peu après le divorce des deux parents. Son papa est parti à l’étranger et depuis, Edwige a perdu contact avec lui. Ayant vécu durant toute son enfance avec une famille voisine à leur maison qui est devenue sa famille adoptive, elle était coupée de l’affection de ses parents (papa et maman). Difficilement, Edwige voyait sa maman une fois par semaine parce que cette dernière ne veut pas que la famille de son nouveau conjoint sache qu’elle avait une enfant avant d’épouser leur fils. Cette situation a engendré de graves conflits psychologiques dans l’esprit de Edwige. Dès qu’elle est en relation amoureuse avec un potentiel époux, ces conflits ressurgissent et crées un traumatisme qui affecte considérablement ses relations amoureuses. Finalement, elle s’est résignée au fait qu’il n’existe pas d’hommes qui soient prêts à s’engager définitivement dans une vie de couple.

Les traumatismes sont un état psychologique et physiologique de stress interne consécutif à un événement traumatisant du passé. Une rupture amoureuse, la perte d’un être cher, l’absence chronique d’affection de la part des parents sont autant d’événements traumatisant enregistré non seulement par le cerveau mais aussi par le corps. Il faut une prise de conscience et un cheminement spécifique pour guérir de ces traumatismes. Si vous ne faites rien, rien ne changera. Pour vous libérer de vos limites inconscientes et être heureux/heureuses en couple, il faut activer la croissance post traumatique. L’activation de la croissance post traumatique se fait à partir des outils spécifiques qui permettent de sortir d’une certaine forme de honte subséquente aux traumas passés. Ces outils scientifiques et expérientiels vous permettront également de rompre avec la culpabilité liée à l’événement traumatique et vous amèneront à identifier vos valeurs profondes afin de vous aider à trouver un sens à votre vie. Au bout de ce cheminement, vous serez libre des traumas qui vous empêchent d’être heureux/ heureuses en couple.

PS : Si vous voulez aussi faire partir des nombreuses personnes (hommes et femmes) que nous avons accompagnés à finir avec des échecs amoureux et à être heureux(ses) en couple, inscrivez-vous à notre programme de coaching gratuit « Bonheur des Amoureux ».

Contacts : (00229) 95 28 99 85/66 44 06 47

Bernard COMLAN

Coach de Vie

Psychologue Clinicien

Consultant en Stratégies Educatives           

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *